Assemblée générale du 11 août 2000

 

DECISIONS SPECIALES

 

1ère décision - Voies et espaces publics

 

2ème décision - Application au Val-André des lois »Littoral » et « Paysage »

 

3ème décision - Mise en valeur du site de Dahouët

 

1ère décision – Voies et espaces publics.

 

L'Assemblée générale,

après avoir pris connaissance du rapport du Conseil d'administration qui rappelle la décision spéciale de 1996 à ce sujet, et les propositions faites par l'AVA à la municipalité,

constate qu'aucune réponse ne lui a été faite et qu'elle n'a été appelée à participer à aucun groupe de travail sur cette question fondamentale en dépit de toutes les assurances données,

 

Mandate expressément le Conseil d'administration pour mener toutes actions aux fins suivantes:

 

1 - Poursuivre la réflexion sur les besoins actuels et à terme de la commune à l'égard des voies d'accès et de desserte, et à l'égard des espaces publics (places, squares et parkings), cette réflexion devant être orientée en priorité vers la qualité de vie des résidents permanents tant en saison que hors saison, et, en second lieu, sur le caractère propre de la station touristique que le site, les aménagements et la tradition lui ont donné, et qu'il faut conforter.

 

2 - Susciter toutes études et propositions bénévoles ou mandatées auprès de professionnels qualifiés, d'y participer pour enrichir la réflexion de part et d'autre, en faisant prendre en compte les orientations et les objectifs retenus et proposés par l'AVA.

 

3 - Atteindre les objectifs suivants à programmer et à inscrire dans le POS en cours d'élaboration :

    * une liaison entre le centre-bourg et le Poirier qui évite le Val-André et l'étranglement de Dahouët au Pont-Neuf;

    * l'organisation d'un trafic fluide par cette voie directe, efficacement raccordée à l'ensemble du réseau interne des trois pôles que sont le centre-bourg, le Val-André et Dahouët pour assurer aux résidents en toute saison une circulation aisée entre leur résidence et les centres d'activité de Lamballe et de Saint-Brieuc;

    * l'organisation d'un trafic utilitaire spécifique qui peut être détourné par des voies plus longues,

    * l'aménagement ou la valorisation de voies touristiques telles que la route de Saint-Alban et de la vallée de la Flora, et l'ancienne route de Planguenoual;

    * l'élargissement ou la création de trottoirs pour assurer une circulation piétonnière tranquille, aisée et sûre,

    * l'organisation de la circulation automobile par des sens uniques permettant de réduire la largeur de la chaussée si nécessaire,

    * la création ou l'aménagement de places, squares et parkings pour répondre aux besoins et assurer une meilleure qualité de vie tant aux résidents permanents qu'aux estivants.

 

 

2ème décision – Application au Val-André des lois « Littoral » et « Paysage » 

 

L'Assemblée générale,

après avoir pris connaissance du rapport du Conseil d'administration dans sa partie concernant l'application au Val-André des lois "Littoral" et "Paysage",

informée qu'une étude est en cours pour l'implantation au Piégu de l'ensemble des activités du Centre Nautique, et qu'une autre étude a conclu à la construction d'un voile de béton sur la falaise dans l'anse Cotard,

rappelant son attachement à la sauvegarde du caractère du bâti urbain de la digue-promenade et de l'ensemble paysager qu'il constitue,

 

Mandate expressément le Conseil d'administration pour mener toutes actions aux fins :

 

    * de faire prendre en compte avec rigueur, dans l'élaboration du POS dans ce secteur et dans le projet d'implantation du Centre nautique au Piégu, la loi "Littoral" qui doit être appliquée à la lettre et dans son esprit lorsqu'elle dispose "une extension limitée de l'urbanisation des espaces proches du rivage";

    * de faire inscrire au POS l'ensemble de la digue-promenade et le secteur de Piégu en tant que secteurs à protéger et à mettre en valeur au titre de la loi "Paysage", et d'obtenir que dès maintenant il en soit fait application notamment dans le traitement de la falaise de l'anse Cotard et à Piégu.

 

3ème décision – Mise en valeur de Dahouët

 

L'Assemblée générale,

après avoir pris connaissance du rapport du Conseil d'administration qui rend compte de la participation de l'AVA aux études en vue de la mise en valeur du site de DAHOUET ,

exprime à la municipalité sa très vive satisfaction à l'égard de la procédure adoptée et de l'esprit d'ouverture dans lequel ces études sont menées,

 

Mandate expressément le Conseil d'administration pour présenter toutes propositions et mener toutes actions aux fins détaillées dans le rapport du Conseil d'administration notamment:

 

1 - Aménager le fond du bassin d'échouage autour du moulin et de la rue du Pont-Neuf pour y créer un centre urbain de liaison entre le quai des Terre-Neuvas et le bassin des Salines.

 

2 - Remanier profondément l'organisation et l'aspect du bassin des Salines, concevoir une extension éventuelle de ce bassin limitée à la réelle capacité de charge de ce secteur, pour créer tout autour du port, de Notre-Dame de la Garde aux Mûriers, un ensemble urbanisé, respectant l'esprit de la loi "Littoral", varié, mais cohérent et attractif.

 

3 - Favoriser par la création de nouvelles zones constructibles, l'implantation d'une population résidentielle active, sous réserve que toutes dispositions soient prises pour une intégration satisfaisante au site des nouvelles constructions.

 

 
 

Association pour la qualité de la vie à Pléneuf-Val-André

Site Internet réalisé par Clémence RAULT et Jean-Jacques LEFEBVRE.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now